Ne passez pas à côté de vos talents : 3 conseils pour un bon preboarding

16.07.20

De nombreux employeurs investissent beaucoup de ressources dans le recrutement de bons candidats et travaillent dur pour s'assurer d'offrir à leur potentiel futurs collaborateurs une présentation positive de l'entreprise, et ils ont raison. Un candidat ayant vécu une expérience positive et ayant accès à un processus d'onboarding réfléchi sont deux éléments essentiels de l'expérience collaborateur.

Si les employeurs réussissent à créer une expérience candidat positive et un processus d'onboarding réfléchi, ils auront aussi réussi à renforcer significativement leur marque employeur.

Pourtant, il y a une étape que de nombreux employeurs sous-estiment. Dans cet article, nous nous pencherons sur le sujet du preboarding.

Vous trouvez le candidat de vos rêves et voici ce qu'il se passe

En tant qu'employeur, imaginez le scénario suivant : des mois durant, vous avez recherché la perle rare qui saura remplir les compétences requises de ce poste compliqué. Vous l'avez finalement trouvé, et il a signé le contrat. C'est un match parfait !  Vous avez préparé son arrivée dans les moindres détails, mais le délai de préavis chez l'employeur précédent avance à pas de tortue.

Et là, l'impossible a lieu. Lors de la période de préavis, votre candidat rêvé s'est vu offrir un poste dans une autre entreprise, et l'a accepté. Quelles sont vos options ? Légalement, cela peut-il se résoudre simplement, sans aucun bazar administratif ? Bien sûr. Mais malheureusement, cela signifie que vous repartez à zéro dans le processus de recrutement, tout en ayant dépensé du temps et des ressources précieuses. 

Auriez-vous pu faire quelque chose de différents pour éviter cette situation ? Peut-être bien. Mais au moins, le processus de preboarding mis en place ne l'aura pas été en vain.

Premièrement, qu'est-ce que le preboarding ?

"Le preboarding est l'étape intermédiaire d'expérience collaborateur entre la signature du contrat et l'étape d'onboarding" nous indique Hannah Steele, Talent Acquisition Specialist chez Benify.

hannah-steele-benify


“Une grande partie du preboarding est en rapport avec la présentation de la culture de l'entreprise aux futurs collaborateurs, et à leur offrir la possibilité d'acquérir des connaissances de base sur l'entreprise avant leur premier jour, ce qui entraîne une augmentation de la productivité.Mais surtout, il s'agit de maintenir un contact positif. Les employés sont enthousiastes à l'idée de signer leur nouveau contrat de travail, et l'objectif du preboarding est de profiter de cette excitation et de cet engagement initial et de les renforcer encore en attendant leur premier jour."

Trois avantages du preboarding :

1. Créer des ambassadeurs de votre marque employeur

Lorsqu'un individu change de travail, il est normal qu'il en discute avec tout ceux qu'il croise. Il est également probable qu'on leur pose beaucoup de questions sur leur nouvelle entreprise. Grâce à un preboarding réfléchi, vous augmentez la probabilité que le nouvel employé partage des informations positives - et précises - sur votre entreprise et sur ce que cela représente de travailler dans cette dernière.

2. Réduire le risque de "turnover des débutants"

Le terme “turnover des débutants” est utilisé pour décrire un nouveau salarié qui démissionne dans l'année qui suit son premier jour de travail. Un contact permanent avant le premier jour de travail minimise le risque de doute et d'attentes erronées, ou encore que la personne change d'avis et prenne du travail ailleurs. 

3. Permettre un onboarding plus efficace

Il faut souvent plusieurs mois pour qu'un nouvel employé atteigne sa pleine productivité. Un processus efficace de preboarding permet au nouvel arrivant de comprendre l'entreprise, son nouveau rôle et la culture interne de l'entreprise, ce qui raccourcit le temps nécessaire pour être pleinement opérationnel. Par conséquent, le preboarding est un investissement qui se rentabilise rapidement.

preboarding-of-new-employees-in-conference-room

Trois conseils pour un bon preboarding :

1. Soyez concis et pertinent

Ne surchargez pas le nouvel employé d'informations, mais personnalisez plutôt le preboarding pour n'inclure que les éléments qui sont pertinents pour son poste. Compiler le tout dans un outil numérique facilement accessible. Par exemple, les informations importantes peuvent être résumées dans de courtes vidéos auxquelles la personne peut facilement accéder via son téléphone portable.

2. Retravaillez votre pack de bienvenue

Dans le monde numérique dans lequel nous vivons aujourd'hui, recevoir un colis de bienvenue par La Poste peut être une surprise agréable. Veillez à choisir un contenu qui reflète les valeurs de l'entreprise, qui montre quelque chose d'unique sur l'entreprise et sur ce que c'est que d'y travailler.

3. Invitez les nouveaux arrivants à vos activités d'équipe

Avez-vous prévu un after-work, un événement de lancement ou tout autre événement dans un avenir proche ? Invitez vos nouveaux employés à ces événements avant qu'ils ne commencent leur première journée afin qu'ils aient l'occasion de faire connaissance avec leurs nouveaux collègues dans un cadre détendu. Rappelez-leur de suivre vos réseaux sociaux et de se connecter avec les membres de l'équipe sur LinkedIn par exemple.

Vous voulez en savoir plus sur les différentes étapes de recrutement et comment celles-ci contribuent à l'expérience collaborateur ? Téléchargez notre eBook "La Nouvelle Expérience Collaborateur : Comment optimiser l'ensemble du cycle de vie de vos employés ?"

Abonnez-vous à notre blog